Plongez la tête la première, retenez votre souffle et découvrez notre programmation 2018 : une semaine de culture graphique sous le signe du flux.
Détendez-vous… Rejoignez-nous !

Rencontres de Lure — Présentation

Méandres du Mississippi © Harold N Fisk, 1944
Méandres du Mississippi © Harold N Fisk, 1944

2018 
À flux détendu — Jets d’encre, design liquide et flux numériques

66e semaine de culture graphique, du 19 au 25 août

  1. Marc Smith

    Feuilleton

  2. Pierre Di Sciullo

    Donner de la voix

    • Typographie
  3. Alice Savoie

    Dora, Lucette, Fiona : le rôle des femmes dans les studios de dessin

    • Typographie
  4. Mélina Zerbib

    Refaire et défaire Le Monde

    • designgraphique
    • numérique
  5. Thomas Poblete

    Flux marins

    • cartographie
  6. Jean-Renaud Dagon

    Le Cadratin – Atelier typographique, trente ans de passion

  7. Anna-George Lopez

    Brut. Un média né du flux 

  8. Pia Pandelakis

    Sang, larmes, sueur & co. : la matérialisation graphique de l'écoulement des corps

  9. Emmanuel Fédon

    Impact du numérique sur la navigation dans les espaces publics

  10. Pierre Michaud

    La sypographie

  11. Annie Berthier

    Oral écrit. Depuis Sumer, confluences et détours d’une relation à la vie jaillissante

  12. Fabienne Yvert

    Titre, un mot de 5 lettres

  13. Antoinette Rouvroy

    Homo juridicus est-il soluble dans les données

  14. Gregory Chatonsky

    L’hyperproduction culturelle de l'imagination artificielle

  15. Julie Blanc

    Paginer le flux

  16. Graphéine

    Les dessous créatifs

  17. Jeremy Boy

    Flux migratoires et visualisation de données à l’ONU

  18. Natalie Thiriez

    Du yoga en origami

  19. Carolien Glazenburg

    Why a graphic design collection is a museum ?

  20. Ian Party

    Variable Swiss Typefaces

  21. Samuel Goyet

    Du labil à l'écran : le texte numérique entre deux eaux

  22. Constance Deroubaix

    Flux & effluves

  23. Christophe Delahaye

    Rand'eau

Informations Pratiques

comment se déroule la semaine ?

© Jacques Thomas, 2008

Dès le dimanche soir, les participants de la semaine se retrouvent autour du «coup de bleu» pour accueillir les nouveaux arrivants avec un apéritif sur le chemin des évêques.

Les conférences ont lieu le lundi, mardi, jeudi et vendredi. Les journées commencent par un feuilleton qui s’échelonne sur la semaine et dure 15 minutes.
Le thème de la session de Lure est éclairé par le prisme de chacune des conférences. Elles ont pour ambition de partager avec l’auditoire un point de vue, un travail, une expérimentation, et se concluent par un échange avec la salle.

Le mercredi est un jour de relâche. Ateliers, workshops, école buissonnière, forums graphiques (les fameux Parasols), balades sont autant de moyens de continuer la conversation de la veille, la tête au grand air.
Projection, soirée, bal sont organisés chaque année, selon le programme, pour finir la journée ensemble.
À Lure, les nuits sont calmes, les voitures sont à des kilomètres (littéralement), et le repos tout à fait efficace. Pour la quiétude des villageois : le silence est de rigueur à partir de 22h.

Tim Ingold, interprète Samuel Goyet ©Benoît Carré, 2015

©Michel Balmont, 2012

comment on y va ?

En train : la gare la plus proche est la Brillanne-Oraison. Il y a de fortes chances que plusieurs d’entre vous arrivent par le même train le dimanche après-midi. Si vous connaissez un(e) participant(e) qui dispose d’une voiture, n’hésitez pas à le solliciter pour venir vous chercher ou à faire du co-voiturage. En cas contraire, prévenez-nous au moment de votre inscription, nous nous arrangerons pour vous amener jusqu’au village, mais uniquement le dimanche soir avant le « coup de bleu ».

En voiture : à l’heure des cartes interactives et d’Internet, nous vous laissons choisir votre itinéraire :

Rencontres internationales de Lure
La Chancellerie
04700 LURS

Il y a deux parkings: à l’entrée du village et à proximité du château (parking des Marronniers).

pour consulter une carte Google Maps de la région, cliquez içi

enfin arrivés ! © Nicolas Taffin, 2012

où dort-on ?

À l’exception de la Chancellerie et du gîte d’étape communal dont la réservation se fait auprès de l’association (à demander au moment de votre inscription), il vous appartient de trouver l’hébergement qui vous correspond le mieux. Le camping de Lure est à 10 minutes de voiture et le site de la mairie de Lurs offre une liste de locations potentielles.

où mange-t-on ?

Les repas à Lure sont pris en salle Luria (voir le plan), aménagée en grandes tablées permettant d’y continuer les échanges entamés sur le chemin qui mène de la Chancellerie au repas. L’association propose des tarifs les plus attractifs possible (sous la forme de forfait 6 ou 10 repas) pour permettre à tous de partager ses moments avec les autres participants, car nous savons que les échanges et les discussions se font aussi autour de la soupe au pistou.

© Adeline Goyet, 2014

Calligraphie Julien Priez. © Nicolas Taffin, 2014

et dans le village ?

Tout ce qui est nécessaire à notre bonheur : une librairie, deux bistrots avec de belles terrasses! Pas de tabac, pas de distributeur de billets, pas d’épicerie. La boulangerie, fermée le lundi, fabrique de délicieuses navettes à la fleur d’oranger.

© Michel Balmont, 2006

à quoi correspond le prix de la semaine?

Le prix de la semaine permet principalement de défrayer la venue des intervenants à Lurs : soit entre 20 et 30 personnes originaires de France, Europe ou d’un autre continent. Cela correspond à la prise en charge de leur déplacement, d’une nuit et de deux repas.
Nos invités, curieux de notre programmation et généralement touchés de notre sollicitation, donnent généreusement de leur temps sur place et en préparation, attirés par la singularité de la formule.
Aucun de nos intervenants ni aucun organisateur (nous sommes tous bénévoles) n’est rémunéré.
Chaque évènement a sa singularité, ses qualités et les Rencontres internationales de Lure ne se démarquent pas par leurs prix élevés dans le paysage des rencontres professionnelles (ATYPI, Typo talks…). Toutefois, nous sommes attentifs à proposer le juste prix par rapport à nos ambitions.
Le prix englobe l’accès aux conférences et aux soirées, ainsi que l’adhésion à l’association.
Le transport, le logement et les repas ne sont pas inclus.

Et les subventions ?
Pour l’organisation des semaines de culture graphiques, nous recevons des subventions de la municipalité, du département, de la Région et de la DRAC PACA. Leurs soutiens constants sont précieux, mais minoritaires par rapport au coût d’un tel évènement. C’est aussi le prix pour rester indépendant.
La pérennité d’une telle entreprise tient à une richesse : le temps, l’énergie et les compétences des équipes successives de bénévoles qui donnent corps aux Rencontres internationales de Lure depuis plus de 60 ans.

©Nicolas Taffin, 2010